Randonnée

Encore un sujet ou la Podologie a toute sa place. Que ce soit la randonnée en plaine avec des chaussures à tige basse ou la randonnée en haute montagne avec tige haute et crampons, il y a quelques règles importantes avant d’aller randonner.

Prenons un exemple

Vous êtes en montagne pour faire un peu de rando facile. Vous avez des chaussures de rando à tige basse qui vous vont bien. Vous organisez une sortie pour aller voir un col et redescendre. Cela va prendre la journée. Le sac à dos est prêt. La montée se fait sans problème. Déjeuner devant un spectacle magnifique. Petite ballade tranquille le long du col.
Il est temps de redescendre. Au bout d’une heure la fatigue commence à se faire sentir. Vous marchez depuis le matin. Vous avez mal sous l’avant pied. Le sac à dos vous pousse. Le sentier serpente. Vous entrez dans un virage. Votre talon se pose sur un caillou. Votre cheville bascule vers l’extérieur. Vous ressentez une douleur.
Normalement les muscles situés sur la face externe de la jambe se contractent. Ils remettent la cheville dans l’axe et c’est fini.
Dans notre cas, vous êtes fatigués. Les muscles ne se contractent pas assez fort. La bascule de votre cheville continue. Le ligament latéral externe est arraché.
Vous vous retrouvez par terre avec une douleur très importante et une entorse grave du ligament latéral externe de la cheville.

Pourquoi cet accident est-il survenu ?

Les chaussures à tige basse n’ont pas suffisamment maintenu votre cheville.
Il y a surement un problème au niveau de votre cheville.
Vous rentrez chez vous et décidez d’aller consulter un Podologue.

Le Podologue réalise un Bilan Podologique. Il diagnostique un varus calcanéen (bascule de l’os du talon vers l’extérieur) et un affaissement de l’avant pied  qui explique les métatarsalgies (douleurs dans l’avant pied).
Il vous propose:

1) Acheter des chaussures de randonnée spécialisées

Il faut trouver une boutique spécialisée dans les chaussures de randonnée. Elle vous proposera des modèles un peu plus cher, mais d’une bien meilleure qualité et surtout les conseils d’un vendeur compétent.

chaussure2-podologue-paris09 Tige basse
chaussure1-podologue-paris09Tige médium
chaussure3-podologue-paris09Tige haute

Voici quelques conseils à compléter avec ceux du vendeur.

Chaussettes
Il est préférable d’acheter les chaussettes avant d’acheter les chaussures. Il existe des modèles “techniques” très bien conçus et très confortables. Elles sont montantes, renforcées la ou il faut, sans couture au niveau des points d’appui. Il existe un modèle avec double couche (une couche sur le pied et une couche sur la chaussure) qui permet de réduire les frottements et donc les ampoules.

Modèle
A voir avec le vendeur en fonction de votre programme. En règle générale il vaut mieux avoir une chaussure avec une tige medium ou haute. Le maintient de la cheville est bien meilleur. La chaussure est plus rigide donc le pied est moins sollicité. Vous serez moins fatigué en fin de journée.

Pointure
Si vos pieds enflent dans la journée, il est préférable d’acheter vos chaussures en fin de journée. Une pointure de plus que le pied le plus fort est la règle. Il est possible de glisser un doigt derrière le talon quand la chaussure est enfilée mais pas lacée. Il vaut mieux une chaussure un peu trop grande que trop juste. N’hésiter pas à essayer plusieurs modèles.

Maintient
Une fois la chaussure lacée, l’avant pied est confortable, les orteils sont libres de haut en bas et de droite à gauche. Le talon ne déboite pas à la marche. Un léger coup de pied dans un obstacle n’a aucun effet sur vos orteils. Le pied est maintenu mais pas serré. En randonnée, pour protéger ses chevilles, il est important de resserrer les lacets  en terrain inégal et en descente. Il arrive que le serrage plus important au niveau de la cheville soit inconfortable pour l’avant-pied. Sur certains modèle il existe des crochets autobloquant permettant de différencier le serrage entre le haut et le bas de la chaussure. Sinon il reste la possibilité d’installer deux paires de lacets. Une pour le haut et une pour le bas.

Semelle intérieure
Elle est amovible. C’est une semelle de propreté. Elle ne soutient pas le pied.

Il ne faut pas confondre les semelles thermoformées fabriquées par un Podologue dans son cabinet avec celles proposées dans les boutiques de sport qui sont moulées à partir de modules préfabriqués. Elles n’apportent aucune correction.